SON PREMIER COURS DE SKI : PREPARATION ET ASTUCES

PREPAREZ VOTRE ENFANT POUR DEBUTER LE SKI.

Du matériel à l’habillement, de la crème solaire au petit détail pour améliorer son confort, découvrez toutes nos astuces pour bien préparer votre enfant pour son premier jour à l’école du ski. Jenny, monitrice Oxygène et maman de deux jeunes skieurs, nous livre tous ses conseils de professionnel de la montagne et de maman aguerrie.

Nous savons à quel point le premier jour en cours de ski est important pour vous et votre enfant. En plus du stress habituel de la préparation des vacances en famille, vous devez maintenant faire face aux joies et aux peines de l’enseignement du ski à vos petits bouts. Sachant qu’il faudra prendre en compte chaque aspect : équipement et habillement, les chaussettes qui grattent, les goûters à ne pas oublier, le chemin jusqu’au point de rendez-vous, etc. Ce n’est pas étonnant que le stress s’insinue de nouveau en vous.

Mais nous avons pensé à tout : voici un condensé des conseils et astuces à suivre pour que le premier jour à l’école de ski se passe à merveille, pour vos enfants comme pour vous. Suivez le guide.

Les vêtements : la qualité, pas la quantité.

Vous pensez sûrement “Plus c’est épais, mieux c’est.” Erreur. En montagne, c’est la qualité des vêtements qui fait la chaleur, pas la quantité.

Dites adieu aux gros pulls ou sweat shirts. Contrairement aux idées reçues, les gros sweat shirts ou les vestes trop grandes ne tiennent pas plus chaud, au contraire. En plus de restreindre la mobilité de votre enfant et sa flexibilité sur les skis, si ses vêtements le boudinent, son corps ne respire plus. Ce qui risque fortement de l’énerver et le faire transpirer, et donc de le pousser à retirer son sweat shirt, le laissant en Tshirt dans le froid.

Pour empêcher cela, optez pour des vêtements légers en matières spécialement conçues pour le sport en montagne, comme le Merino. Des vêtements en laine de Merino de qualité garderont votre enfant au chaud tout en permettant flexibilité et respirabilité. De plus, la respirabilité et la fibre naturelle de la laine de Merino retiendra les mauvaises odeurs et réduire la transpiration : plus besoin d’emmener des tonnes de change ou de faire tourner des machines durant les vacances.

Les tresses à la rescousse

Si vous avez des petites Reines des neige dans votre tribu, cette astuce est pour vous. Le casque ne fera bien son travail que s’il est ajusté et confortable sur la tête de votre enfant, mais que doit-on faire de tous ces cheveux?

Evitez à tout prix les queues de cheval, les barrettes ou chouchous volumineux. Inconfortables et risqués, les queues de cheval trop hautes risquent de faire basculer le casque sur le front, ce qui pourrait être problématique que de ne pas porter de casque du tout.

Les tresses sont la solution, mignonnes et bien tirées, leur structure plate ne gênera pas votre fille et le casque se posera dessus parfaitement. De plus, c’est très efficace pour éviter les nœuds; pas de sessions démêlage-cris-larmes en rentrant au chalet. Gagnant-gagnant.

Couvrez-lui les pieds

Adaptez le dicton “ça lui va comme un gant” aux chaussettes de vos enfants. Évitez les chaussettes larges et épaisses. Le surplus de tissu va descendre sur les chevilles et provoquer des ampoules, dues au frottement entre le tissu trop épais et la chaussure de ski, notamment au niveau du talon.

Optez donc pour des chaussettes de ski, élastiques et avec des renforts en tissu aux endroits les plus fragiles comme le bout des pieds, les talons et les tibias.

Si vous avez un doute pour la taille, prenez la plus petite. Le tissu élastique va s’étirer et s’adapter à la forme du pied.

Choisissez les chaussures avec le plus grand soin

Tout comme Cendrillon s’en ait aperçu, de la taille de vos chaussures dépend votre destinée… Alors soyez précautionneux sur ce point. Des chaussures inadaptées, trop grandes ou petites peuvent ruiner votre séjour au ski, et faire pleurer votre enfant. Selon les professionnels de la montagne, les chaussures sont l’élément le plus important du matériel.

Ne prenez pas vos chaussures trop grandes en vous disant qu’elles seront plus confortables… c’est faux. Si elles peuvent aller sur le mauvais pied de votre enfant, c’est vraiment qu’elles sont trop grandes (et oui, cette situation arrive vraiment, et plus qu’on ne le pense.)

Pourquoi ne pas emmener vos propres chaussures et les faire ajuster à la morphologie de vos pieds dans un ski shop expert en la matière ? A Val d’Isère nous recommandons Killy Sport ou Surefoot, à La Plagne 1800 Ski Set Boudu Sport fournit un service de qualité, tout comme Snow Planet à la Plagne Centre.

Si vous hésitez, vos moniteurs pourront vérifier le serrage de vos fixations et vous conseiller pour plus de détails. Cendrillon est fin prête pour le bal (et vous pour les pistes !).

Gardez leurs petites mains au sec

Et oui, il fait froid en montagne l’hiver, alors protéger nos extrémités et les petites mains de nos enfants est indispensable. Avec un large choix de gants et accessoires sur le marché (dont la plupart sont livrés avec un tas de noms savants), il faut choisir judicieusement.

Evitez les gants en laine. Ils ne stoppent pas le vent, seront rapidement mouillés et gelés, et le resteront durant toute la leçon.

Prenez des gants isolés, en cuir ou synthétique, le mieux restant ceux avec une membrane GORE-TEX (waterproofs, windstoppers et respirants : Triple combo gagnant).

Crème solaire indispensable

Comme le conseillait déjà Baz Luhrmann en 1997, “Si je ne pouvais vous donner qu’un conseil pour le futur : mettez de la crème solaire.” C’était il y a 20 vingt ans. Aujourd’hui les UV sont plus forts que jamais. Et malgré ce que l’on pense, les UV sont dangereux même les jours de brouillard ou de neige en montagne.

Evitez de vous exposer, et crémez-vous et vos enfants au minimum le matin et à midi, avec un indice de 50+ ou écran total. Les UV sont 2,5 fois plus forts en montagne qu’à la plage. La neige étant blanche, les rayons se réfléchissent et s’amplifient, ils peuvent ainsi causer de graves lésions à la peau et aux yeux. Couvrez-vous avec des caches-cou et surtout n’oubliez pas les lunettes de soleil ou masques (catégorie 3 ou 4 par jour de grand beau temps).

“Rien ne sert de courir…

il faut partir à point”. Prévoyez large, pour pallier aux imprévus. Les cours de ski sont réservés, le matériel est prêt, les enfants sont cremés et habillés ? Parfait. Il est temps d’emmener votre petite tribu au point de rendez-vous des cours.

Ne partez pas au dernier moment, vous pourriez arriver en retard, manquer un moment du cours et déranger les autres participants. Les retards sont stressants pour tout le monde. De plus les cours de ski coûtent chers : profitez-en au maximum. Ne vous inquiétez pas cependant, nous connaissons les aléas de la vie, alors s’il vous arrivait d’être en retard, passez-nous simplement un coup de téléphone pour nous prévenir et nous ferons le nécessaire.

Vérifiez toujours où se trouve le point de rendez-vous des cours la veille du cours de votre enfant. Toutes les informations se trouvent sur notre site internet.

Vous n’avez pas de connexion Internet ? Aucun problème. Nous connaissons la station sur le bout des doigts : n’hésitez pas à nous appeler si vous avez la moindre hésitation. Nous sommes là pour ça.

Une envie pressante ?

Quand la nature appelle, difficile de résister, surtout pour les plus petits. Nos moniteurs prévoient toujours un arrêt pipi au milieu de la leçon. Et grâce à plus de 20 ans d’expérience, nous savons les avantages des pantalons de ski sur les combinaisons intégrales…

Evitez les bretelles à tout prix. Oui, elles sont adorables, mais lorsqu’il faut faire vite et retirer le sweatshirt avant de pouvoir baisser la culotte, cela peut prendre LA minute de trop (surtout dans les tout petits WC sur les pistes).

PS : Pour rester au sec toute la journée, même sous la neige, optez pour une tenue de ski de 5000mm d’étanchéité minimum (voire 10000mm si le prix ne dépasse pas votre budget).

“C’est l’heure du goûter”

Le ski est une activité physique qui demande beaucoup d’énergie, de concentration et de persévérance. Lorsque le taux de sucre dans le sang est trop faible, on peut avoir une diminution du rythme cardiaque, de la concentration et de la température du corps. Aussi, afin de prévenir cela et de garder nos petits champions au top de la forme, il faut s’assurer qu’ils mangent et boivent avant, pendant et après leur cours de ski.

“Il a pris un gros petit-déjeuner, ça ira.” Non, ça n’ira pas. Apprendre une nouvelle activité tout en luttant contre les éléments impliquent une fatigue bien supérieure à celle rencontrée tous les jours, à l’école ou à la maison.

Assurez-vous de glisser un petit goûter (type barre de céréales) dans la poche de votre enfant, voire deux (un dans chaque poche) afin de lui fournir des protéines et de l’énergie pour tenir jusqu’au prochain repas.

Pour la déshydratation ne vous inquiétez pas, nous avons tout prévu. Nos moniteurs s’assurent que les enfants soient bien hydratés et dans les meilleures conditions pour skier en profitant.

PS : Vous n’avez pas pensé au repas de midi ou voulez skier de votre côté un peu plus longtemps ? Il y a des options de Club Déjeuner pour les enfants dans chacune de nos stations.
Vous voilà parés pour emmener vos enfants au ski, sans aucun stress. Bonnes vacances.