QUELQUES TRUCS À SAVOIR AVANT DE LOUER SON MATÉRIEL DE GLISSE

Vous êtes en train d’organiser vos vacances à la montagne (peut être les premières ?) et vous vous demandez comment louer votre matériel de ski. Le vocabulaire et les diverses expressions de ce milieu vous sont étrangères et vous ne savez pas ce qu’il vous faut. Oubliez les “conseils de pro” de votre cousin qui passe un weekend par an en station et laissez-nous (professionnels certifiés) vous expliquer comment cela fonctionne, ce à quoi vous préparer et ce qu’il faut éventuellement demander.

LES SKIS

Comme beaucoup de produits de la vie quotidienne, il existe de nombreux modèles de skis, tous adaptés à certains types de skieurs. Différents critères sont à prendre en compte pour vous aider à cibler le matériel dont vous avez besoin, comme la taille, la forme et le flex des skis. On vous explique rapidement et de manière compréhensible tout cela.

La taille

Vous pouvez avoir des skis de taille différentes pour tout un tas de raison (type de ski, marque du ski, votre niveau etc.). La règle populaire est menton, nez, front. Si vous êtes débutant, en général, vos skis vous arriveront au menton. Pour des skis d’un même type, des skis plus long rendront votre apprentissage plus difficile puisque les spatules plus longues seront plus compliquées à faire tourner. Des skis plus courts risquent de vous poser des problèmes d’équilibre. Tout cela reste assez général et vous pouvez très bien avoir des skis différents de ceux d’un(e) ami(e) qui fait la même taille que vous.

Le forme  

On appelle les extrémités des skis des spatules et le centre du ski est le patin. Le patin du ski, cela correspond au milieu du ski, là où se trouvent les fixations. Un patin plus étroit que la spatule et le talon du ski est un excellent design pour une maniabilité maximale. La largeur du patin dépend du type de skis. Un ski piste classique offre un patin légèrement plus large qu’un ski de racing et plus étroit qu’un ski polyvalent, freestyle ou freeride. Quant aux skis freestyle, ils ont des spatules généralement relevées aux extrémités, ce qui facilite le ski en arrière pour les freestylers. Les skis freeride sont globalement plus large (spatules et patin), ce qui donne une meilleure portance en poudreuse.

Le cambre

Le cambre d’un ski correspond à la forme du ski vu de côté. On distingue 3 cambres :

  • Cambre classique : le ski est en contact avec la neige au niveau des extrémités mais est légèrement surélevé au centre, au niveau du patin. Lorsque vous êtes sur les skis, le patin touche le sol et les extrémités restent en contact avec la neige, ce qui permet aux skis de très bien accrocher sur la neige.
  • Cambre plat : le ski accroche moins mais pivote plus facilement, ce qui en fait l’allié idéal en freestyle.
  • Cambre inversé : ici, le cambre est en forme de banane. Le patin du ski touche la neige, mais pas les extrémités, qui remontent. Un cambre inversé est parfait en poudreuse.

Généralement, un ski débutant a un cambre classique.  

Le rocker

Le rocker correspond à une zone du ski à partir de laquelle l’extrémité du ski se redresse de plusieurs millimètres et ne touche donc plus la neige. En poudreuse ou en freestyle, le rocker permet une meilleure stabilité et évite de s’enfoncer trop profondément dans la poudreuse. Le rocker est un élément qui peut aider l’apprentissage des skieurs débutants. Il ne faut néanmoins pas le confondre avec la spatule. Tous les skis débutants des magasins Oxygène sont dotés d’un rocker.

Le radius

Ou ‘rayon’ du cercle dessiné par un ski. C’est une donné qui caractérise le comportement du ski en virage. Le radius est important puisque l’accroche du ski sur la neige, ainsi que la facilité à manipuler le ski en dépendent. Typiquement, il sera plus facile de tourner lorsque le rayon est plus court et plus le rayon est grand, plus il faudra appuyer.  A titre d’indication, le radius peut varier entre 12 mètres pour un ski de slalom spécial à 30 mètres pour un ski large freeride. Un ski débutant piste ou polyvalent a généralement un radius de 12 ou 14 mètres.

Le Flex

Le flex correspond à la rigidité ou à la souplesse des skis. Les skis de piste ont un flex moyen, ce qui permet plus de confort. Les skis de racing ont eux, un flex très rigide pour une stabilité et une accroche garantie à grande vitesse. Afin de permettre aux freestylers d’exécuter leurs sauts et figures, le flex de leur skis est généralement plus souple..  Certains skis freestyles peuvent cependant être rigides (big air et half-pipe). Tout comme les skis freestyle, les skis freeride de poudreuse ont également un flex souple pour une meilleure maniabilité et stabilité en poudreuse.

LES CHAUSSURES DE SKI

Dans le monde de la glisse, on utilise la mesure Mondopoint (longueur du pied en centimètre). Normalement, les techniciens du ski en magasins doivent mesurer votre pied à l’aide d’une toise pour connaître l’équivalent en mondopoint et voir la forme de votre pied. Une chose à savoir : prendre une pointure en plus pour vos chaussures de ski ou snowboard ne sera pas plus confortable, bien au contraire. Comme pour des chaussures de marques ou magasins différents, deux chaussures de ski de même pointure peuvent ne pas vous aller de la même manière. C’est pourquoi il est important d’essayer les chaussures avant de les louer. Au début, vous serez serrés dans vos chaussures de ski, c’est tout à fait normal. Votre pied doit être maintenu dans la chaussure, sans sentir de points de pression ou de douleurs localisées. Lorsque vous êtes debout, les jambes droites, vos orteilles sont censés touchés le bout de la chaussures. Puis quand vous pliez les genoux (en position pour skier), vos pieds reculent et vous ne sentez plus le bout de la chaussure. Si votre chaussure est trop grande, votre pied ne sera pas maintenu. Cela impactera votre technique de ski (moins de stabilité et de contrôle) tout en créant des frottements dans la chaussure. Pas cool de skier les pieds en sang …

LES BATONS 

Jean-Claude Dusse des Bronzés l’avait prouvé, le planté de bâton est essentiel. Habituellement, les enfants, les débutants et les plus petits n’ont pas besoin de bâtons, qui peuvent les gêner. Les bâtons aident pour l’équilibre en toutes conditions. Pour être sûr de prendre la bonne taille de bâtons, faites confiance aux techniciens du ski. Ils vous demanderont de vous tenir debout et de tenir le bâton sans dessus dessous, la main sous la rondelle. Si votre coude forme un angle, c’est la bonne taille.

LE CASQUE

Élément primordial de nos jours pour petits et grands. Il y a différentes tailles de casque et la plupart des modèles sont dotés de petites molettes à l’arrière pour parfaire l’ajustement. Le casque ne doit pas vous comprimer la tête mais ne doit pas non plus trop bouger.

COMMENT CELA SE PASSE T-IL CHEZ OXYGENE ?

Pour simplifier l’organisation de vos vacances, nous vous conseillons de réserver votre matériel en même temps que vos cours de ski. Le plus simple ? réservez le tout sur notre site internet. Choisissez d’abord votre niveau (débutant, intermédiaire, avancé ou expert) puis indiquez votre taille et votre pointure (votre vraie pointure !) et enfin si vous souhaitez louer un casque (on vous le conseil fortement).

A partir de là, on s’occupe du reste, détendez-vous. Que vous passiez en magasin ou que nous vous rejoignons dans votre chalet (si vous avez pris l’option ski shop à domicile), nos équipes vous feront essayer le matériel, le changera si nécessaire et fera les derniers réglages.

Les skieurs, nos techniciens du ski auront également besoin de connaître votre poids afin de régler correctement vos chaussures de ski sur vos skis. Cela est absolument essentiel pour 1. vous éviter de déchausser sans raison sur les pistes et 2. dans le cas d’une chute, déchausser peut vous éviter une blessure grave.

Voilà, ca y est, vous êtes prêts à profiter de la neige et des vacances ! Foncez dévaler les pistes. Evidemment, si pour des raisons quelconques le matériel ne convient pas, nous serons ravis de vous aider.

Laisser un réponse