COMMENT DEVENIR MONITEUR DE SKI ?

Devenir moniteur de ski, c’est l’engagement d’une vie. Faire de sa passion une profession, beaucoup en rêvent mais ca n’arrive pas en claquant des doigts. On vous explique tout sur le diplôme du plus beau métier du monde.

L’équipe de moniteurs de Val d’Isère

Une aventure au sommet

Etre moniteur de ski, c’est faire partie d’une grande famille d’amoureux de la neige. C’est un métier où la montagne est votre bureau. Ce diplôme d’état est long et fastidieux mais si votre motivation est de mise, votre réussite n’en sera que plus belle. Certains obtiennent le diplôme en 4 ans mais en moyenne, comptez 5 ou 6 ans. C’est un des rares métiers qui vous permet d’entrer dans le monde du travail même si vous n’avez pas encore obtenu le diplôme. La chance de pousser la porte de l’enseignement et d’entrer dans la grande aventure vous est offerte dès l’âge de 18 ans. L’ensemble des stages et examens sont organisés et assurés par l’ENSA (Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme) basée à Chamonix. C’est l’organisme de référence et le seul autorisé à délivrer le diplôme d’état de moniteur de ski.

 

Des épreuves exigeantes

Epreuve 1: Le test technique

Vous voici dans le portillon de départ du diplôme. Le test technique est un slalom spécial chronométré où vous devrez arriver le plus rapidement possible en bas. Pour vous entraîner à surmonter le stress de cette première épreuve, inscrivez vous à des compétitions locales et régionales. Vous serez ainsi mieux préparé à prendre des départs le jour J. Dernier conseil : faites une bonne préparation physique en automne, aiguisez vos carres, fartez vos skis et donnez tout ce que vous avez !

 

Epreuve 2: Le cycle préparatoire

La réussite du stage pédagogique “cycle préparatoire” ouvrent vos droits en tant que  stagiaire pour commencer à travailler et développer votre expérience d’enseignement sur le terrain. Ce stage dure 2 semaines et vise à vous faire découvrir le B à Ba de l’enseignement auprès des différents publics de la classe débutant à la classe 2 (skieurs pistes bleues), enfants et adultes. Essayez de suivre un cours avec un moniteur pour vous rendre compte de la réalité du métier avant de vous présenter à cette épreuve. Vous partirez plus confiant à cet examen.

 

Epreuve 3: “Eurotest”

Durant cette période, un entraînement intense en slalom géant est préconisé.

En effet, le passage de “l’Eurotest” est une épreuve chronométrée parmi les plus techniques de tout le parcours de formation. Ce slalom Géant dure au minimum 1 minute et les ouvreurs qui établissent le temps de base sont des skieurs de coupe d’Europe. Nombreux sont les candidats qui trouvent cette épreuve compliquée mais c’est un passage obligé avant d’envisager la suite. Si le stress du jour J vous empêche de réussir, sachez que la sophrologie peut vous aider. Beaucoup de candidats y ont recours pour se préparer mentalement.

L’équipe de moniteurs de Méribel & Courchevel

Premier Cycle

Vous voici partis pour 4 semaines de stage. Principalement à visée pédagogique, cette étape couvre l’ensemble des objectifs pédagogiques et des démonstrations que vous devrez être capable de réaliser avec tous types de niveaux à ski et snowboard du débutant à la classe 4. Une épreuve de descente libre en hors pistes vous attend ainsi qu’une évaluation continue portant sur votre implication et votre progression au long du stage. Vous échangerez beaucoup avec les formateurs et vous aurez des informations dans tous les sens. Soyez ponctuels et rigoureux dans votre travail, vous êtes observés au quotidien !

 

Deuxième Cycle

1- UF pratiques compétitives

Le stage “pratiques compétitives” encadré par la Fédération Française de Ski (FFS) a pour objectif de vous apprendre à tracer un slalom, proposer des séances d’entraînements complètes et adaptées à un public de compétiteurs. Des examens écrits et pratiques sont au programme. Entrez dans l’arène et aiguisez votre regard, c’est vous le coach !

 

2- UF maîtrise technique et pédagogique ski et snowboard

C’est le dernier stage sur pistes, il dure deux semaines. On veut savoir si vous êtes capables de délivrer des séances d’enseignement aux classes 3 et 4 (skieurs pistes rouges et noires) en ski et snowboard. Vous serez examinés en snowboard dans un parcours chronométré. En ski on vous jugera sur une présentation de séance pédagogique et sur votre silhouette en slalom spécial dans un parcours avec des jalonnettes. Profitez de ce stage, la semaine de snowboard est vraiment fun, et le ski y est intense !

 

3- Le Final. UF sécurité hors pistes

Vous voici dans la dernière ligne droite.

Avant de vous présenter à cette épreuve, vous devrez arpenter tout le domaine hors piste de votre station et approfondir vos connaissances en nivologie, de manière à anticiper le risque d’avalanche en montagne. Il faudra connaître et étudier chaque flocon de neige sur le bout des doigts ! Réalisez vos sorties en compagnie de moniteurs diplômés et expérimentés et gardez en tête que ces itinéraires doivent être réalisables avec des clients potentiels. Il est temps de constituer un dossier présentant six itinéraires de ski hors piste et randonnées. Vous devrez vous présenter à un jury qui jugera la qualité de votre dossier et la cohérence de vos sorties que vous devrez réaliser en fonction des conditions météorologiques. Le but de cet examen est d’observer vos capacités à gérer la sécurité d’un groupe d’élèves en hors pistes et donner un message d’alerte aux secouristes en cas d’accident. Rappelez vous que le risque zéro n’existe pas mais qu’en tant que moniteur vous avez une obligation de moyens vis à vis de vos élèves : vous devrez tout mettre en oeuvre pour détecter, analyser et réduire ce risque. Enfin le test chronométré “Eurosécurité” consiste à retrouver deux victimes ensevelies sous une avalanche à l’aide d’un DVA (Détecteur de Victimes d’Avalanches) en moins de 8 minutes sur une zone de 50 mètres par 50 mètres. Le candidat part avec son matériel, sa pelle et sa sonde sont montées, il doit garder son calme et être minutieux dans ses recherches.  Ce stage extraordinaire se déroule à Chamonix ou à Tignes. Vous passerez deux semaines en compagnie de guides expérimentés et chevronnés. C’est de loin l’expérience la plus intense et enrichissante du cursus. A vous les plus belles descentes hors pistes des Alpes, des souvenirs magiques et la médaille au bout !

Le plus beau métier du monde

Faites votre trace avec nous !

Vous êtes avides de challenge et l’envie de devenir moniteur vous effleure l’esprit ? C’est en ce sens que la Ski Academy s’est développée à l’école de ski Oxygène. Véritable centre de formation globale et d’entraînement pour les jeunes, c’est un tremplin vers la réussite du monitorat. L’objectif des coachs de la Ski Academy est d’assurer le succès des stagiaires dans l’ensemble des examens, en améliorant leurs bagages techniques et en favorisant leur autonomie dans la suite du cursus. Cette formation peut être réalisée en alternance avec vos études supérieures sur demande. Les jeunes diplômés peuvent alors intégrer une équipe de moniteurs et faire carrière parmi l’une des 9 écoles de ski Oxygène en Savoie et Haute Savoie. Sachez que nos écoles proposent également depuis de nombreuses années déjà des cours handiski et assure des formations “ski adapté” à nos moniteurs afin de rendre accessible la glisse à tous. Tout au long d’une carrière, on enrichit ses connaissances, on acquiert de l’expérience et du savoir faire. C’est un éternel recommencement pour devenir meilleur chaque jour. Transmettre le plaisir de la glisse aux élèves en sécurité, c’est le fil conducteur du métier de moniteur.

Bonne glisse et bonne chance à tous !

OXY2018_18-03-14_0036_WebTag

Par Maxence Gallot.

A 29 ans et diplômé depuis 3 ans, Maxence est moniteur à La Plagne, station qu’il connaît sur le bout des spatules. Il a choisi de rejoindre Oxygène pour la bonne ambiance au sein de l’équipe, le côté relationnel et la clientèle internationale.

 

Laisser un réponse